Histoire de la cigarette électronique :

Ses détracteurs la qualifient de mode ou encore de "gadget qui ne durera pas".

Certes son succès a été fulgurant, pourtant la cigarette électronique telle qu'on la connait aujourd'hui découle d'une longue suite d'innovations et de perfectionnements qui trouvent leurs origines vers la fin des années 20.

Et bien que l'on puisse fréquemment lire qu'il s'agit d'une invention chinoise c'est en fait un peu plus compliqué que ça.

1927 : Joseph Robinson

Dépot d'un brevet (enregistré en 1930) de Joseph Robinson concernant un vaporisateur personnel électrique à usage médical. (brevet visible ici: US1775947 A

Le dispositif n'est pas spécifiquement destiné au tabac ou à la nicotine, toutefois sa forme et son fonctionnement en font le plus ancien ancêtre de la vapoteuse.

1963 : Herbert A. Gilbert

Herbert A.Gilbert dépose son brevet (enregistré en 1965) en Pennsylvanie concernant une cigarette sans tabac et sans fumée. (brevet visible ici: US3200819 A)

Encore une fois la forme laisse penser à une cigarette électronique. cependant le dispositif n'est qu'un aromatiseur d'air (l'air chauffé passe à travers une capsule contenant un mélange d'arômes et de levures).

Le projet est un échec, car a l'époque la nocivité du tabac était inconnue.

On peut parfois lire que le contexte technologique ne lui était pas favorable pour développer plus encore son invention, mais la bombe nucléaire existant alors depuis presque vingt ans il s'agissait plus probablement d'un problème de financement.

1988 : RJ Reynolds Tobacco Company

Le producteur de tabac RJReynolds tente la mise sur le marché de sa "PREMIER" qui est en fait une cigarette traditionnelle améliorée : un charbon chauffe et vaporise une capsule en aluminium contenant un mélange de tabac et de glycérine.

C'est un échec commercial: le goût est trop léger et la "PREMIER" à une production de fumée/vapeur quasiment nulle.

Ce n'est certe pas une cigarette électronique mais l'objet introduit l'utilisation de la glycérine.

1994 : RJ Reynolds Tobacco Company

L'expérience de la cigarette "PREMIER" est renouvelée avec une version améliorée sous le nom de "ECLIPSE".

La capsule contient cette fois-ci : de l'eau, du glycerol, de la nicotine parmi une longue liste de 250 engrédients. De plus, elle produit du monoxyde de carbone (CO) ... 

Celle-ci conduit à un nouvel échec commercial malgré l'importance des sommes engagées.

L'ECLIPSE est fortement décriée par les associations antitabac l'accusant d'être plus dangeureuse qu'une cigarette classique.

               cigarette ECLIPSE - RJ Reynolds Tobacco Company

2001 : Stéphane Vlachos

Ce jeune français tente aujourd'hui de faire reconnaitre sa paternité mais n'ayant pas déposé de brevet cela s'avère pour le moins compliqué ... 

Il aurait fait une présentation de son invention a Lansing (Michigan - USA) dans son université ou étudiait à la même période la nièce de Hon Lik.

Beaucoup de conditionel, car cette ascendance est (on le comprend aisément vu les conséquences financières que cela pourrait avoir) soumise a énormement de polémiques et de controverses.

2005 : Hon Lik

Hon Lik est un pharmacien chinois et dont le père est mort de la maladie du fumeur (le cancer des poumons) ce qui l'aurait poussé au début des années 2000 à chercher une solution contre le fléau du tabac après avoir fait le constat que 99 % des problèmes liés à la cigarette proviennent de la combustion du tabac et de ses additifs.

(brevet visible ici: US7832410 B2)

Il a déclaré avoir eu l'apparition de cette solution lors d'un rêve.

Il passe a tort pour être l'inventeur de la cigarette électronique moderne, en effet son modèle ne crée pas de vapeur, mais un nuage de micro-goutellettes froides produites par ultra-sons (c'est en fait un nébulisateur ultrasonique) tandis que les cigarettes électroniques que l'on utilise aujourd'hui fonctionnent selon le principe de la vaporisation.

Toutefois, son modèle possédait un switch automatique, idée reprise sur les ciga-likes qui ont suivie.

La société de monsieur Hon Lik connait un point culminant en 2006 et fini par tomber dans le giron de Imperial Tobacco en 2013. prototype cigarette électronique Hon Lik

2008 : David Yunqiang Xiu

ENDS : Electronic Nicotine Delivery System

(brevets visibles ici: 2008 1 0090523 & 2008 1 0014836)

Son invention a fait progresser la cigarette électronique de la pulvérisation par ultrasons de Hon Lik à la vaporisation par résistance chauffante comme c'est encore le cas aujourd'hui.

Tant que la paternité de Stéphane Vlachos n'aura pas été démontrée c'est à lui que correspondra le plus le titre d'inventeur de la cigarette électronique telle qu'elle existe aujourd'hui.

C'est cette version que découvrira le marché français peu de temps après sous la forme de ce que l'on appelle aujourd'hui les " ciga-likes ". 

2015 : RJ Reynolds Tobacco Company

Après les échecs successifs de la PREMIER et de l' ECLIPSE, RJ Reynolds récidive et réalise la troisième mise sur le marché de sa cigarette a charbon qui hérite cette fois-ci de l'appellation "REVO" comme "révolution" qui comme son nom ne l'indique pas n'apporte rien de nouveau par rapport à l' ECLIPSE.  

              cigarette REVO RJ Reynolds Tobacco Company