Sélectionner une page

COMPOSITION DU E LIQUIDE

Contrairement aux cigarettes de tabac, dont nous avons attendu plusieures décennies la liste très vraisemblablement incomplète et pourtant déjà terriblement effrayante des plus de 5000 ingrédients et autres additifs mis en oeuvre dans leur élaboration et des substances dégagées lors de leur combustion, il n’aura fallu que quelques années d’existence au liquide de cigarette électronique pour afficher la plus complète transparence quant aux ingrédients le composant.

A signaler également que la législation et la normalisation françaises concernant les vaporisateurs personnels ont été bien plus rapides à se mettre en place puisque que les premières e-cigarettes sont arrivées en France en 2010 et que les normes AFNOR liées ont été validées en avril 2015.

La composition du e liquide est variable d’une marque et d’une gamme à l’autre. Toutefois, on retrouve toujours la même liste de composants dans des proportions variables :

  • une base de propylène glycol et/ou de glycérine végétale
  • des arômes
  • de la nicotine
  • de l’eau et/ou de l’alcool

UNE BASE de PG/VG :

Tout d’abord, le e-liquide est composé de ce que l’on appelle une BASE, qui sous sa forme la plus courante est constituée d’un mélange de deux substances :

  • le Propylène Glycol (PG) : non toxique chez l’homme par inhalation dans une utilisation normale, il donne de la force au “hit” (autres utilisations : pharmacologie, alimentaire)
  • la Glycérine Végétale (VG) : pas de toxicité connue pour l’homme par inhalation, elle donne du volume à la vapeur et à un goût sucré (autres utilisations : pharmacologie, alimentaire)

C’est cette base qui représente la plus grande quantité contenue dans votre recharge de liquide (de 75 à 90%).

C’est le réchauffement de cette base qui assure la production de vapeur et c’est à elle que sont ajoutés les autres ingrédients.

Elle peut être vapotée telle quelle, mais sans arôme l’intérêt en est limité.

Sur l’étiquette de votre flacon de liquide, la composition de la base sera indiquée sous la forme PG/VG – XX/XX ou XX représente un pourcentage, par exemple :

  • PG/VG – 80/20 : ce liquide a une base composé de 80% de propylène glycol et de 20% de glycérine végétale
  • PG/VG – 50/50 : la base du e eliquide est composée de 50% de PG et de 50% de GV
  • FULL VG : la base du liquide est composée de 100% de propylène glycol, il ne contient pas de glycérine végétale

La base FULL PG existe, mais elle est destinée au DIY pour être mélangée à une base FULL VG afin de produire une base PG/VG dans les proportions désirées.

A noter qu’il existe une autre base plus rarement utilisée, le Végétol qui possède un hit naturel et un léger goût de tabac.

DES ARÔMES :

Les arômes sont les molécules qui apportent la saveur au e-liquide.

Il existe énormément d’arômes ou mélanges d’arômes différents.

Si initialement la majorité des arômes étaient des mélanges destinés à reproduire les sensations et saveurs ressenties lors de l’absorption de la fumée de cigarette, il y en a aujourd’hui pour tous les goûts : pratiquement tous les fruits existants et également les racines ou autres extraits de plantes telles que les menthes, anis, réglisse, … En revanche, il est beaucoup plus rare d’en trouver pour tout ce qui concerne les légumes ou les viandes.

Les arômes utilisés dans la confection des e-liquides sont de qualité alimentaire (ils peuvent être ingérés par voie orale sans risques), toutefois les arômes destinés au domaine alimentaire ne sont pas forcement vapotables sans risques (création de substances allergènes/toxiques lors de la vaporarisation) : les arômes à vaper ont une formulation spécifique !

DE LA NICOTINE :

Élément clé du sevrage tabagique, la nicotine est la substance du tabac qui provoque la dépendance (toutefois les travaux de Jean-Pol Tassin, Neurobiologiste et du professeur Molimard, Tabacologue tendent à démontrer que la nicotine seule n’aurait pas une capacité addictive autant marquée).

Si elle n’est pas cancérigène, elle est néanmoins toxique à forte dose, ainsi les fioles ont pour obligation de mentionner les risques selon le dosage nicotinique (à savoir : nocif par contact cutané ou toxique par contact cutané en fonction de la concentration).

La plupart des e-liquides sont proposés avec des concentrations en nicotine  de 0, 3, 6, 12 ou 16 mg/ml en fonction de votre besoin.

Légalement, la concentration maximale en nicotine d’un e liquide en France est limitée à 20mg/ml ce qui est bien suffisant avec les cigarettes électroniques modernes.

Egalement et suite à la RGPD : la contenance d’une recharge d’e liquide contenant de la nicotine ne peut être supérieure à 10 ml. La parade mise en place consiste à additionner soi-même selon le dosage désiré un booster de nicotine (vendu sous la forme d’un flacon de 10ml de base nicotinée à 20mg/ml) et une recharge de e-liquide (vendue dans un contenant supérieur à 10ml, mais ne contenant pas de nicotine).

Nous déconseillons fortement l’utilisation de liquides contenant de la nicotine aux personnes n’ayant jamais fumé ou qui sont déjà sevrées.

A savoir : il n’existe pas à notre connaissance de fabricant de nicotine en France ou en Europe, celle-ci provient majoritairement d’Asie (Inde et Chine).

DE L’EAU PURE ET DE L’ALCOOL ÉTHYLIQUE :

L’un comme l’autre, ont une présence facultative. En effet, de nombreux e-liquide ne contiennent ni l’un ni l’autre.

Quand ils sont présents, ils ne dépassent généralement pas les 5% de la recette et sont habituellement plus proches des 2%.

Ils ont une fonction de fluidification du mélange.

Il est vrai qu’aucune étude n’a été conduite concernant la toxicité éventuelle de la vapeur d’eau pure, cependant il n’a été rapporté aucun problème particulier au sujet des émanations de fers a repasser (sauf ajout de produit anti-calcaire, mais vous cherchez un peu aussi).

Il en va de même au sujet des vapeurs d’alcool et de la consommation de choupitos* où la cible privilégié reste le foie.

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération